Avocat depuis 1956, Henri Leclerc a été président de la Ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen de 1995 à 2000.
Henri Leclerc est ancien membre du conseil de l’ordre des avocats de Paris.
Henri Leclerc a accompagné le mouvement social, aux côtés des paysans travailleurs, des mineurs de fond, de la CFDT, des militants luttant pour l’amélioration des conditions de détention, des tenants d’une presse indépendante.
Henri Leclerc a plaidé pour la défense de clients célèbres comme le journal Libération, le mathématicien Alexandre Grothendieck, Richard Roman, Florence Rey, le docteur Archambault, Hélène Castel, Jacques Viguier, Véronique Courjault, Dominique de Villepin, Dominique Strauss-Kahn (dans l’affaire qui l’opposait à Tristane Banon).
Henri Leclerc est également intervenu comme partie civile dans l’affaire Omar Raddad et a défendu la famille de Pierre Overney.
La série documentaire “Empreintes” de France5 lui a consacré un numéro 4 le 28 septembre 2008.
En 2011, il rejoint l’équipe de campagne de Martine Aubry pour les primaires socialistes en vue de l’élection présidentielle de 2012, en tant qu’expert pour conseiller la candidate sur les questions de justice au côté de l’ancienne garde des Sceaux Elisabeth Guigou et de Marie-Pierre de La Gontrie.
 
Prix et récompenses
Commandeur de la Légion d’Honneur
 
 Chronique d’été : J’ai plaidé aux côtés d’Henri LECLERC
 
 
Henri Leclerc, 50 ans de plaidoiries