Corinne Hermann, bibliographie

22 Juil 2022 | Bibliographie

Mise en examen de Michel Fourniret dans l’assassinat d’Estelle Mouzin (2003), résolution des meurtres de Christelle Maillery (1986) et de Christelle Blétry (1996), réouverture des dossiers des Disparus de l’Isère et de ceux des Oubliés de l’A26, condamnation du tueur en série Émile Louis… À l’origine de ces victoires judiciaires, un tandem d’avocats dévoués aux « cold cases », ces vieilles affaires criminelles que l’on croit – à tort – définitivement…

Petiot, Landru autrefois… Puis Michel Fourniret, Émile Louis, Guy George, Patrice Alègre… et aujourd’hui, le mystérieux « tueur de l’autoroute A6 »… Combien de crimes commis durant des dizaines d’années, en toute impunité, alors que la plupart de leurs auteurs étaient connus des services de police ?
Pourtant, le serial killer n’est pas un héros, cet être exceptionnel et fascinant que nous décrivent le cinéma, les médias ou les pseudo-spécialistes. Non, ce tueur est monsieur Tout-le-Monde. Vous l’avez peut-être croisé, c’était peut-être ce conducteur dans le véhicule d’à côté et qui vous a souri au volant. Car c’est bien sur la route que vous avez le plus de chances de le voir : pour assurer son impunité, il se déplace. Juriste et criminologue, Corinne Herrmann nous livre son regard de spécialiste, mais aussi de femme. Tout en mettant à mal certaines idées reçues – non, le serial killer n’est pas supérieurement intelligent ; non, il n’agit pas toujours seul ; non, on n’a jamais identifié un tueur grâce au profilage –, elle pose des questions souvent taboues, et apporte ses réponses, pas toujours politiquement correctes. Comment les tueurs en série échappent-ils à la vigilance des services de police ? Qu’est-ce qui dysfonctionne à ce point pour qu’on en arrive là ? Quelle est la responsabilité des institutions politiques, judiciaires et administratives dans de tels manquements ? Existe-t-il des complicités silencieuses, une volonté délibérée d’étouffer certaines vérités ?