Le Festival 2020

15 Mai 2020

Défendre l’indéfendable,
Défendre un monstre, comment est-ce possible ?
Comment défendre un salaud sans être un salaud soi-même ?
Pourtant, c’est l’honneur et la grandeur d’une démocratie que tout être humain puisse être défendu..
Le rôle de l’avocat est parfois mal compris et quand le crime est insupportable, odieux, l’opinion a vite fait de confondre l’avocat et son client. Pourtant, l’avocat ne défend jamais le crime mais le criminel. Et que ce soit l’acte monstrueux d’un seul ou celui perpétré par les auteurs d’un génocide, ou encore le crime de masse d’un terroriste…tous ces actes nous interrogent sur les questions de justice et d’humanité. Juger un individu, c’est déjà le considérer en tant qu’être humain. Il importe de juger une personne pour ce qu’elle a fait et pas pour la crainte qu’elle nous inspire et toujours faire en sorte que la Justice ne reste pas un idéal abstrait mais une source d’espoir et d’humanité.
De délicates et profondes discussions animeront sans nul doute les débats suivant les films qui seront proposés pour la 11e édition du festival programmée les 2 et 3 Octobre 2020.