“Un juge assassiné” de Elisabeth Borrel

5 Sep 2019

EB_JugeAssassine

Un juge assassiné À l’aube du 19 octobre 1995, le cadavre d’un homme est découvert dans des rochers, à 80 km de Djibouti. Le corps en partie carbonisé est celui d’un magistrat français de 39 ans, coopérant depuis un an au ministère de la Justice djiboutien. Son nom : Bernard Borrel. Alors que le corps du juge est toujours à l’endroit où on l’a retrouvé, un télégramme part de l’ambassade de France à Djibouti vers le Quai d’Orsay à Paris : « Bernard Borrel s’est donné la mort ». Sa femme, Élisabeth, est informée du suicide de son mari. On lui promet une autopsie à Djibouti ; elle n’aura jamais lieu. Quand elle demande des documents médicaux, comme les radiographies du corps de Bernard, on lui annonce qu’ils ont disparu. Des amis, des parents tentent de la convaincre que le suicide ne tient pas. Élisabeth, elle-même magistrate, a du mal à admettre qu’on lui cache les vraies raisons de la disparition de son mari. Peu à peu pourtant, elle se rend à l’évidence : elle a été manipulée. Elle dépose finalement plainte pour assassinat en 1997, à Toulouse. Et là, tout commence. Ce livre est l’histoire engagée et passionnante, documents et révélations à l’appui, du long combat d’une femme contre une version fabriquée à la hâte, contre la raison d’État et avec un seul objectif : la vérité.

EB_AffaireEtats

C’est sans doute l’une des affaires d’États les plus emblématiques de la Ve République : parce qu’elle implique notamment l’armée et les services de renseignements, sans oublier deux chefs d’États… Le premier, Ismaël Omar Guelleh, est toujours Président de la République. Le second, Jacques Chirac, n’a jamais livré sa vérité sur cette affaire… Depuis plus de vingt ans, une femme, Elisabeth Borrel, lutte pour obtenir sa part de vérité sur la mort de son mari. Plus les preuves s’amoncellent pour démontrer que son époux a bien été assassiné, plus les obstacles se dressent pour empêcher la justice de faire son travail. Soutenue par deux avocats et par une poignée de journalistes, parmi lesquels David Servenay, elle parvient néanmoins à renverser le cours de l’histoire…